Le Jour
le Plus
Court

Vendredi 21 décembre
à partir de 18h

  Le Jour le plus court s’invite au Zoom : Le jour le plus court est – sur tout le territoire - le jour de la fête du court métrage. Le Zoom souhaite vous associer à cette fête !
    Informations
  • 3 vagues d’environ 50 mn de projections de courts métrages à 19h, 20h30 et 22h.
  • tous publics
  • entrée libre
  • apéro-ciné dès 18h
  • Le Zoom @ Le Jour le Plus Court
  En visionnant ces courts métrages choisis parmi une sélection orchestrée par le CNC et l’Agence du Court Métrage, vous participerez pleinement au renouvellement des générations de la création audiovisuelle.

Objectifs du Jour le plus court : Promouvoir les œuvres du film court auprès du grand public. Populariser la diffusion de ses œuvres sur tous les écrans et dans tous les lieux. Favoriser les pratiques amateurs et contribuer à la démocratisation culturelle. Susciter des vocations par le biais d’actions culturelles. Valoriser le rôle essentiel des réseaux et des associations qui œuvrent tout au long de l’année à la programmation et à la promotion de films de court métrage.

2e édition du
Jour le plus Court

« Avec le Cormoran, mon âme dans l’eau, plonge » (Haïku – court métrage)

Edito d'Eric Garandeau Président du CNC

Faire venir les marges au centre, c’est la mission du CNC car l’Histoire s’écrit d’abord dans les marges. Or par excellence – dans tous les sens du terme – le court métrage est la marge du cinéma. Donc nous allons pour la deuxième année le mettre bien au centre, l’espace d’une journée, Le jour le plus Court, une journée éphémère mais qui ouvre sur l’éternité puisque le moindre film, le plus bref, est une brèche ouverte dans le temps.

En miroir du solstice d’été consacré à la musique, la première édition du jour le plus Court s’est tenue au solstice d’hiver, le 21 décembre 2011, une opération montée dans l’urgence et l’économie d’un premier court métrage. Résultat : un vrai succès artistique, un vrai plébiscite populaire.

C’était le but : convaincre tous ceux – encore nombreux ! – qui doutaient de la pertinence de diffuser des courts métrages dans les salles de cinéma ou sur le petit écran aux heures de pointe, sans même parler des tablettes ou des écrans publicitaires numériques.

Les 1,5 millions de participants à cette première édition – acteurs, spectateurs, organisateurs – leur ont donné tort. Ils ont confirmé ce que savent tous les jeunes : le film court est populaire, moderne, créatif, attractif.

Bref, nous allons récidiver ! Le lancement de la deuxième édition de la fête est en court et en cours, avec des partenaires toujours plus nombreux, des relais dans toutes les régions, et bien au-delà jusqu’à Athènes, Sofia, Mexico ou Tbilissi en passant par Dakar où il prendra une forme encore plus ambi- tieuse – un vrai festival – grâce à l’engagement personnel de Youssou N’Dour.

Cette fête participative sera l’occasion de découvrir de nouveaux talents – professionnels aussi bien qu’amateurs – pour des publics toujours plus nombreux et diversifiés, sur tous les territoires, dans les « temples » du cinéma que sont les salles comme dans les lieux les plus insolites : murs des villes, gares, lycées, musées, entreprises, friches, sites underground...

Des personnalités prestigieuses et talentueuses du cinéma ont souhaité parrainer cette grande fête. Le jour Le plus Court sera ainsi ‘’marrainé’’ par Tante Agnès V., et aussi parrainé par Nathalie Baye, Carole Bouquet, Jamel Debbouze, Jean Dujardin, Jérémie Elkaïm, Julie Gayet, Kyan Khojandi, Firmine Richard, et bien d’autres....

Faisons ensemble de ce jour le plus Court un moment unique, un événement libre et joyeux, qui apporte des surprises, du plaisir et de l’harmonie ! Fai- sons aussi de cette nuit la plus longue un hommage à tous ceux qui luttent pour les libertés et risquent leur vie pour en donner témoignage.

A vous et à nous de jouer !